Raconter les Îles – Iles de la Madeleine, Québec

Une application commune à trois musées 

Aux ïles de la Madeleine au Québec, l’ambition de faire connaître différemment les activités des musées

Comment une application peut inciter à pousser les portes d’un musée et participer à ses activités ? C’est sur cette question que le Réseau Muséal des Îles de la Madeleine (Québec) à pensé l’application mobile « Raconter les Îles ». Une application innovante dans son approche et dans sa méthodologie de création.

Le Réseau Muséal regroupe trois des huit musées de l’archipel québécois : le Centre d’Interprétation du Phoque (CIP), le Council for Anglophone Magdalen Islanders (CAMI) et le Musée de la Mer. 

1- La rencontre pour ambition

Le projet est parti du constat que les touristes des îles cherchent à connaître la culture madelinienne, voire à rencontrer des Madelinots, pour vivre leur part de l’insularité. Au-delà des belles plages et des photos de carte postale, la dimension culturelle constitue bien souvent la première motivation d’un séjour.

Les réflexions ont également tourné autour de la notion de la rencontre. En effet, les trois musées proposent un grand nombre d’activités l’été et leur succès vient notamment du dialogue qui s’installe entre les guides et les participants. Parfois, c’est la seule chose qu’on retient !

Ainsi, l’application propose deux types d’histoires :

  • les histoires à écouter : c’est un ensemble d’audios géolocalisés qui mettent l’accent sur des faits historiques et des anecdotes à travers l’archipel ;
  • les histoires à vivre : qui regroupent les activités proposées par les trois musées.
Pour les deux types d’histoires, l’accent est mis sur les guides qui les racontent et les organisent. Dans le premier cas, chaque musée est représenté par un guide virtuel qui invite l’utilisateur à écouter sa sélection d’histoires. Rose, Matt et Fanny racontent avec leur accent et leurs expressions typiques certains secrets des îles. L’application a été aussi l’occasion de regrouper d’autres audio balados qui avaient été réalisés auparavant.  Les histoires à écouter s’articulent autour de cinq grands thèmes :
  • Aux Îles c’est pas pareil ;
  • Pêcher et naviguer ;
  • Animaux et plantes ;
  • Entre histoire et tradition ;
  • Vie des Madelinots.

2- Une découverte ludifiée

Afin d’inciter les touristes à écouter les histoires et découvrir les histoires à vivre, un système de points a été mis en place permettant de progresser jusqu’à devenir un parfait ambassadeur des îles. Ce système s’est inspiré de l’apprentissage des langues. Atteindre le plus haut niveau donne accès à des rabais sur des produits exclusifs provenant des boutiques respectives du CIP, les musées du CAMI et du Musée de la Mer.

Enfin, l’application propose plusieurs filtres à selfies,  de type Snapchat, tous inspirés des îles, pour un usage plus ludique et inciter les utilisateurs à partager leurs photos originales. 

Finalement, Raconter les Îles permet aux visiteurs de planifier leur visite en fonction de leurs intérêts, en leur proposant des circuits ciblés et en proposant une liste des principaux attraits géolocalisés à proximité.

3- Une dynamique collaborative par itérations

Une des originalités de l’application Raconter les îles vient également de sa méthodologie de mise en oeuvre. Ainsi, les trois musées n’avaient pas ou peu collaborés ensemble avant ce projet. Après un après-midi d’idéation regroupant experts du tourisme, de la culture et de la technologie, un projet de « carnet des îles » à destination des touristes est né. Après la phase de recherche de financements, une première application recensant l’offre culturelle des îles a été développée. Au lieu de tout investir dans cette première application, il a été préféré de s’en servir pour aller à la rencontre des touristes afin d’en tester la pertinence et sonder leurs motivations. Cette première étape a également permis aux trois musées de confronter leurs points de vue et leurs attentes respectives. Une période qui a permis un recadrage des objectifs de l’application d’une part et qui a obligé le groupe à remettre en question les fonctionnalités et les contenus offerts d’autre part.

C’est après plusieurs réunions que la « rencontre » entre les touristes et les guides culturels est apparu comme une des valeurs ajoutées essentielles des  offres des trois musées. De plus, la mise en évidence d’itinéraires thématiques regroupant les différentes activités déployées par les partenaires du Réseau Muséal favorise le référencement entre les institutions, la connaissance des partenaires et de leur offre de service, aussi bien pour les visiteurs que pour les guides culturels eux-mêmes. 

4- Un projet gagnant / gagnant

Enfin, au lieu de développer une application qui permette de réserver les activités directement, il a été fait le choix de passer par les plateformes Facebook et Eventbrite. Ce choix présente trois intérêts majeurs :

  • limiter le coût de développement de l’application ;
  • toucher d’autres publics potentiels, qui s’informent via Facebook ou/et Eventbrite ;
  • améliorer le référencement des activités proposées par les musées.

5- Vers une troisième phase

Durant l’été 2019, des agents culturels vont sonder les publics pour connaître leur satisfaction de cet outil et préciser leurs besoins et leurs attentes. Cette étude sur le terrain donnera lieu à un certain nombre de recommandations en vue de l’amélioration de l’application.

Des développements sont donc prévus afin de mettre sur les stores Google Play et Apple Store une application définitive pour l’été 2020.

Dans ce contexte, au-delà du développement de l’application, les entreprises L’Ile Imagin’Air et Ohrizon apportent depuis le début leurs expertises et leur accompagnement aux membres du réseau muséal. 

À propos de l’application Raconter les Îles

Ce projet est reçu le soutien du ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec par son programme d’appui aux secteurs stratégiques et au développement des créneaux d’excellence et du ministère de la Culture et des Communications du Québec par son programme de soutien à la concertation et à l’innovation des institutions muséales. L’application Raconter les îles a également bénéficié de la contribution financière des Caisses Desjardins des Ramées, la Communauté maritime des Îles-de-la-Madeleine, la SADC des Îles et des partenaires du Réseau Muséal des Îles de la Madeleine.